Qu'est-ce qu'un chien, pour moi ?

D'abord, vivre sans chien me serait difficile tant il fait partie de mon univers, de mes préoccupations, de mon quotidien, de mon équilibre.

Ensuite, aucun autre animal (chat, et félins, blaireau, guépard et panthère, buffle, ours et otaries, dauphins et orques, lions et hyènes), ne m'a semblé avoir plus de désirs de "me" comprendre, faire en sorte de savoir ce que je pouvais bien faire et "pourquoi". Et bien sûr ce que cela pouvait lui apporter. Alors j'ai décidé d'essayer de le comprendre, lui.

Ainsi je l'ai découvert tel qu'il est : ni bête de somme ou de "compagnie", ni esclave ou brute assoiffée de sang, ni objet de substitution ou de mimétisme, ni possessif ou rancunier. Un compagnon doué de "raison", habile et multiple, sérieux et inconséquent, courageux et prudent, fort et sensible à la fois,

Je les vois alors, tous les chiens, comme les miens mais aussi différents. Parce qu'ils sont tous des chiens mais aussi uniques, comme nous le sommes nous-mêmes.

 

C'est ce que mon métier me permet : partager un "savoir", une expérience du chien comme de l'homme, dans le respect absolu de l'un comme de l'autre. Mais aussi de leurs différences.

Il ne m'appartient pas, dès lors, de juger qui que ce soit. Pas même un chien.

Ce que je sais c'est qu'il y a "toujours" moyen de faire et d'être avec lui/elle. Juste en le/la comprennant un peu mieux...

 

Le chien c'est avant tout un téléscopage entre deux univers, le nôtre et le sien. Mais surtout, c'est lui qui a le plus de facultés à s'adapter au nôtre. C'est dans sa nature, dans ses "gênes" même. Il suffit de le guider. Et il n'est jamais trop tard pour bien faire.

-> Comprendre le chien

 

Qu'est-ce qu'un chien, pour moi ?

D'abord, vivre sans chien me serait difficile tant il fait partie de mon univers, de mes préoccupations, de mon quotidien, de mon éq ...